Petite soeur

MarimbAmélie – novembre 2015

texte et musique, marimba, voix et caisse-claire : MarimbAmélie ; extrait du CD « Plat de résistance »

Les îles

Liz Van Deuq – version 2009

texte et musique : Liz Van Deuq ; piano et voix : Liz Van Deuq ; percussions : Amélie Chambinaud

Mon île

Liz Van Deuq – version 2014

texte et musique : Liz Van Deuq ; arrangement : Bastien Lucas ; piano et voix : Liz Van Deuq ; vibraphone : Amélie Chambinaud ; guitare : Régis Savigny ; batterie : Florent Savigny ; Violoncelle : Anne-Laure Py

Ravel

revisité par les Percut’elles

d’après Kaddish de Maurice Ravel – morceau réarrangé pour le spectacle Il est des moments… du trio Percut’elles (Mathilde Dambricourt, Lucie Delmas et Amélie Chambinaud)

L’écriture automatique

Stéphane Borrel

(2005, pour timbales ; 1 min), clin d’œil à Robert Desnos – adepte fameux de cette pratique – confère au timbalier le comportement sonore… d’une imprimante : l’écriture automatique, au sens propre, n’est-elle pas aujourd’hui la fonction première de ce type d’appareil ? Celui-ci produit d’ailleurs parfois réellement – bugs ou mauvaises manœuvres aidant – une « écriture automatique » au sens surréaliste du terme…

Sororité

MarimbAmélie

texte et musique, marimba préparé, voix : MarimbAmélie ; extrait du CD « Plat de résistance »

Déze déze

Extrait de Zig Bang – Georges Aperghis

Zig Bang : « La plupart des compositions de Georges Aperghis font une part très importante à la voix humaine. Aussi a-t-il écrit des textes en principe faits pour être chantés mais dont la réunion en volume, au prix parfois d’un redécoupage ou d’un remodelage, s’est avérée indispensable. En effet, ces pièces, par le travail sur la langue qu’elles mettent en œuvre, ressortissent très visiblement à la poésie la plus actuelle. Les mots y sont découpés, remodelés, réinvestis. Et si le sens circule à grande vitesse dans ces pages, c’est à la manière d’une lame sans cesse projetée puis déviée, continûment accélérée par la matière verbale qui la constitue et la relance. » (note de l’éditeur)

Pour la  conversation « déze déze », Georges Aperghis précise qu’afin d’affirmer encore plus le caractère percussif des phonèmes, on peut y ajouter des percussions qui ressemblent à chacun d’eux. Clin d’oeil au Toucher de Globokar ? Amélie Chambinaud propose ici une version scandée pour voix et bande son.

You must think first

Jérome Bertholon

live – salle Varèse, CNSMD de Lyon  – percussions (Amélie Chambinaud) et bande